Des maux de tête récurrents et sévères, généralement unilatéraux, pulsatiles et s'aggravant avec l'activité physique sont des symptômes typiques de la migraine. Cette forme de maux de tête primaires est très invalidante. Une crise de migraine s'accompagn souvent de symptômes comme des nausées, des vomissements ou une sensibilité à la lumière et au bruit .1

Migraine: le schéma montre les symptômes de la migraine.

Récapitulatif des symptômes des différentes phases

Généralement, les personnes qui souffrent de migraines savent tout de suite que quelque chose ne va pas. Chez de nombreuses personnes, divers signes, appelés prodromes, signalent l'approche d'une crise. Ils sont suivis par une phase de maux de tête, qui dure entre 4 et 72 heures (sans traitement).  Certains patients présentent également une aura migraineuse  qui précède la phase de douleur proprement dite. Pendant la phase finale de régression, les symptômes s'atténuent progressivement. 

La gravité des symptômes de la migraine peut varier d'une personne à l'autre au sein de chaque phase. De plus, toutes les personnes affectées ne passent pas nécessairement par toutes les phases. Dans certains cas d'aura migraineuse, il peut aussi ne pas y avoir de phase de maux de tête. Le déroulement par étapes d'une crise migraineuse n'est donc pas toujours observé sous cette forme bien définie. Cependant, les quatre phases permettent de bien illustrer les symptômes typiques de la migraine.

Migraine: le graphique montre une crise de migraine dans le temps.

Phase annonciatrice (phase prodromique)

Beaucoup de patients sentent la migraine arriver. Quelques heures ou quelques jours avant la crise proprement dite, ils ressentent une irritabilité accrue, une euphorie ou de fortes variations d'humeur. En outre, ils peuvent également ressentir des troubles digestifs, des fringales aigües ou une perte d'appétit. D'autres précurseurs possibles de la migraine sont des troubles gastro-intestinaux, des difficultés à lire et à écrire ainsi que des bâillements fréquents et une soif inhabituelle. D'ailleurs, pendant longtemps, on a cru que les aliments sucrés ou salés consommés en grande quantité lors de crises de fringale étaient un facteur déclenchant des migraines qui s'ensuivaient. Cependant, les chercheurs n'ont trouvé aucun lien clair entre les aliments consommés et la migraine, car les phases montrent que lorsque les prodromes apparaissent, la crise de migraine a déjà commencé.

Phase d'aura

Les experts distinguent la migraine sans aura et la migraine avec aura. Les symptômes de l'aura se caractérisent principalement par des troubles neurologiques qui se manifestent avant même les maux de tête. Il s'agit notamment de: paresthésies, paralysies, troubles de la parole et, surtout, phénomènes optiques comme des éclairs lumineux, une perception altérée des couleurs ou des lignes en zigzag et des cercles vacillants. L'aura visuelle est le type d'aura le plus courant, puisqu'elle est présente chez plus de 90 % des patients présentant une aura. Les symptômes se développent progressivement sur une période de 5 à 20 minutes, évoluent au fil du temps et durent généralement moins de 60 minutes.

Phase de maux de tête

La phase principale de la migraine se caractérise par des maux de tête qui sont sévères à très sévères et qui augmentent souvent lentement sur plusieurs heures. Les personnes affectées ressentent la douleur le plus souvent d'un seul côté de la tête, bien qu'elle puisse survenir ponctuellement dans différentes zones de la tête. Elle s'étend généralement sur le front, les tempes ou derrière les yeux. Les symptômes secondaires typiques de cette phase sont également des vomissements, des nausées et des vertiges, ainsi qu'une forte sensibilité au bruit, à la lumière ou aux odeurs.

Phase de régression (postdrome)

Pendant cette phase, les symptômes et les désagréments diminuent lentement. Les personnes affectées ressentent une fatigue profonde et se sentent épuisées. Le rétablissement complet peut prendre jusqu'à 48 heures. Il est important d'avoir une connaissance précise des signes précurseurs pour que les personnes concernées puissent reconnaître à temps une crise de migraine imminente. Bien que les symptômes puissent se manifester différemment lors de chacune de ces phases, leur connaissance aide néanmoins au diagnostic et à la thérapie. Si l'on n'est pas sûr de souffrir de migraine, on peut passer un test. Si les symptômes de migraine sont fréquents, un examen neurologique doit être effectué par un spécialiste afin d'exclure d'autres maladies.

Sources

  1. The International Classification of Headache Disorders 3rd edition: www.ichd-3.org, dernier accès le 07.09.2021
  2. adapiert nach Blau JN. Migraine: theories of pathogenesis. Lancet 1992; 339: 1202-120

CH2205319936